L’assurance prêt hypothécaire

L’assurance prêt en cas de décès et l’assurance prêt en cas d’invalidité, deux assurances vous assurant une sécurité en cas de mal chance dans votre vie. Cela pourra faire une différence sur la façon d’assumer une perte d’un proche ou d’une faculté.



L’assurance prêt en cas de décès

En cas de décès, le conjoint survivant pourra demeurer dans la résidence sans avoir à assumer une obligation financière additionnelle relative au prêt hypothécaire contracté. En effet, le solde du prêt se verra ainsi remboursé par l’institution bancaire. Puisque l’achat d’une maison est souvent calculé à la lumière des revenus des deux conjoints, une telle protection s’avère judicieuse. Lorsqu’une personne survit à une autre, elle doit être en mesure de se qualifier pour un prêt puisque ce dernier doit être réenregistrer au nom du survivant. Si les revenus du couple étaient essentiels pour la qualification, la personne survivante hériterait de la propriété mais ne serait pas en mesure de rembourser le prêt conjoint. Par conséquent, elle devrait vendre sa propriété.

assurance prêt hypothécaire

 

L’assurance prêt en cas d’invalidité

Ce dernier constat est tout aussi valable si un des conjoints souffre d’une maladie grave ou devient invalide. L’assurance prêt permettrait alors de rembourser les mensualités hypothécaires durant une durée déterminée à la signature du contrat. La période peut varier en mois ou même être à concurrence d’un certain âge.

 

 

En conclusion, l’assurance prêt hypothécaire vous évitera bien des soucis et vous fera dormir sur vos deux oreilles. Personne n’est à l’abris d’une situation fâcheuse c’est pourquoi l’assurance prêt est quelque chose à réfléchir avant de faire l’achat d’une propriété.

Merci pour le support
[Total: 2 Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.